Projets

Le Laboratoire propose une approche dynamique des littératures tunisiennes, maghrébines, francophones et ibéro-américaines ; de même, il se donne comme objectif de mettre en valeur des travaux portant sur la Tunisie, le Maghreb et l’Afrique ; enfin, il mène une réflexion commune sur le « centre » et la « périphérie », sur le Nord et le sud, afin de transformer l’altérité en différence (inter)active.Le Laboratoire a mis en place quatre projets spécifiques, dont l’un est consacré aux problématiques éthiques et esthétiques liées à la production et à la reproduction du texte littéraire, notamment à l’heure où la critique traverse une phase de renouveau dont il importe de bien mesurer les enjeux. Le deuxième compte construire des ouvrages de base (dictionnaires, anthologies, monographies…), tandis que le troisième porte sur la Médiation et la Communication qui favorisent l’ouverture de l’Université sur l’environnement culturel et la vie associative. Le quatrième projet, piloté par un traducteur comparatiste, est fondé sur une problématique pluridisciplinaire : le retour des textes écrits dans une langue étrangère.

1- Les littératures maghrébines d’impression française

Ce projet, encadré par le Professeur Habib Ben Salha, se propose de placer les notions de « langue », « d’expression », de « graphie » au centre d’une réflexion sur l’enjeu et la valeur d’une nouvelle nomination qui rapproche les cultures et les rives et dépasse les appellations aux affixes problématiques : « post- » et « -ismes ».  Le terme « impression » renvoie à l’aspect novateur de l’écriture maghrébine, libérée des cadres, des catégories et des genres.

2- Le Dictionnaire des auteurs tunisiens

Sous la direction du Professeur Hamdi Hemaïdi, des chercheurs et des doctorants d’horizons divers (comparatistes, dramaturges, critiques…) participent déjà à l’élaboration d’un outil de travail original. Ce dictionnaire cherche à appréhender avec une nouvelle vision des langues et des cultures l’apport des écrivains et des artistes ; cet outil précieux, dont le sujet principal est la Tunisie, son rayonnement, son parcours et sa spécificité, mettra en œuvre de nouveaux discours sur un pays en gestation ouvert sur le monde.

3- Médiation culturelle, communication et école du goût

Ce travail sur l’environnement culturel, associatif et médiatique a permis d’identifier de nouveaux objets textuels (entretiens radiophoniques, patrimoine culinaire, expressions artistiques…) vecteurs de lectures inédites. La rencontre avec d’autres spécialistes (sociologues, journalistes, nutritionnistes, médiateurs…) soumet la réflexion à un mouvement perpétuel qui lui permet d’être de ce temps et d’accompagner toutes les mutations. Ce projet est piloté par le Professeur Sadok Gassouma.

4- Le retour du texte tunisien de langue française

Traduire des textes voyageurs, c’est les mettre dans un autre circuit du sens. C’est aussi assurer la complémentarité entre les langues et les cultures.L’étude de ces textes pluriels vise à une meilleure connaissance d’un phénomène maghrébin, africain, ibéro-américain : utiliser une langue étrangère pour affirmer à la fois son identité et sa différence. Ce projet est dirigé par le Professeur Mohamed Mansouri.

Media center
Liens utiles

Copyright © 2015 LABO LIMA - Powred by SINAPS

buy prednisone online viagra online buy doxycycline online order doxycycline